À cheval sur un rêve brûlant

Chaque fois que je m’élève
sur le Mont de Vénus
j’aperçois
entouré de petits nuages chauds
qui chantent
l’Ode à la Joie
Le Pic de l’Homme

Mais à la descente
tous les nuages s’empilent en boule
dans la pomme d’Adam
prêts à mouiller
mes joues
avec les gouttes
de la solitude

C’est pourquoi
je cherche toujours
avec fébrilité
à retrouver là-haut
les petits nuages chauds
à vivre avec eux
sur le Mont de Vénus

C’est décidé
la fois prochaine
je ne descends plus
je vais rester ainsi
suspendu pour toujours
parmi les nuages qui chantent
au Septième Ciel

photo & texte ©Radu Bata

Cineva acolo sus mă iubeşte

De câte ori urc
pe Muntele lui Venus
zăresc
înconjurat de nouraşi fierbinţi
care cântă
Oda Bucuriei
vârful Omu

La coborâre însă
toţi norii se strâng ghem
în mărul lui Adam
gata să-mi umezească
obrajii
cu picăturile
singurătăţii

De aceea
caut mereu
cu înfrigurare
să reîntâlnesc
nouraşii fierbinţi
să stau cu ei acolo sus
pe muntele lui Venus

Data viitoare
nici nu o să mai cobor
o să rămân aşa
suspendat
pentru totdeauna
printre norii cântători
din al Saptelea Cer

©Radu Bata

Galimatias

Commenter

(requis)

(requis)

Merci de respecter les règles de bonne conduite

Présentation des Editions Galimatias  Les livres édités par les Editions Galimatias  Les auteurs édités par les Editions Galimatias Echos & actus Vos textes Librairie en ligne
© 2011 | Editions Galimatias | tous droits réservés