dans le rétroviseur
de ma biographie
ce printemps
est comme
un amour d’été
échoué
dans le sable
d’une clepsydre

j’ai hâte
de courir
dans les vagues
d’un soleil qui rit
en me faisant
des coucous
d’une horloge
infinie

©Radu Bata

Galimatias

Commenter

(requis)

(requis)

Merci de respecter les règles de bonne conduite

© 2011 | Editions Galimatias | tous droits réservés