COUCHER DE SOLEIL

«Ea era frumoasă ca umbra unui gând.
Între ape, numai ea era pământ.»*

Elle a traversé le continent en douceur
comme un gendarme le jardin
pour échouer dans mon lit comme un dauphin
avec sa ronde pudeur

Elle avait trop de blessures secrètes
pour guérir sur ma plage ombragée
La gravité du rêve est une faute discrète
et difficile à partager

On n’a partagé qu’efforts avertis
pour bâillonner la solitude
mots d’esprit et humeurs travesties
par similitude

Elle aura été une heure d’été
cet hiver-là sous mon toit
elle aura oublié la lueur de sa voix
au-dessus du lit avant de me quitter

©Radu Bata
Illustration : Devis Grebu

*«Elle était belle comme l’ombre d’une pensée,
elle était la seule terre des eaux traversées».*

Ces 2 vers sont extraits et traduits du poème roumain *Evocare/Évocation de Nichita Stănescu

Galimatias

Commenter

(requis)

(requis)

Merci de respecter les règles de bonne conduite

Présentation des Editions Galimatias  Les livres édités par les Editions Galimatias  Les auteurs édités par les Editions Galimatias Echos & actus Vos textes Librairie en ligne
© 2011 | Editions Galimatias | tous droits réservés