Cette rubrique attend vos impressions, réactions, expressions, suggestions, interpellations.

Histoire d’échanger quelques bourrelets de nos circonvolutions.

Galimatias

4 réponses à “Commentaires en jachère”

  1. Ecrire un best-seller, ce n’est pas difficile et ça peut rapporter gros. Mode d’emploi http://ow.ly/5akI9

  2. Les «petits riens sur un lit à baldaquin» de Radu Bata nous transportent au bord des falaises abyssales, absurdes et tragicomiques de l’état d’éveil entre amusement et épuisement. Tantôt blagueur et léger, tantôt déchiré et blessé, Radu B. nous surprend avec ses dons de caméléon littéraire.

    Ses insomnies, fécondes de réflexions philosophiques, de jeux et de fantasmes, sont révélatrices du travail d’une conscience hyperactive, incapable de rompre avec un réel trop menaçant et proche.

    Des fois, ses aires de mots, ses architectures de syntaxe, ses pirouettes de tête, virent en romances à parfum de feuilles. D’autres fois, ses jeux de rimes chatouillent. Des fois, le tableau devient surréaliste, d’autres fois, il a l’air du cinéma muet. Des fois, ça fait sourire, parfois ça fait soupir…

    Radu B. est un transformiste professionnel. En moins d’une demi-page, entre deux «coussins de lit», il change de tenue, d’état d’esprit, de mesure. Je l’ai vu déguisé en éléphant à carreaux, en Don Quichotte triste, en chasseur de pensées, en enfant prodige, en amoureux virtuel, en paparazzo de l’âme, en prof textophile, en nuage de coton, en chat perdu dans la ville, en vent de cire, en pêcheur de rêves…

    Petra Petresco

  3. Je vote pour les Petits riens de Radu Bata : un beau zig-zag syntaxique dans les profondeurs du sommeil, à picorer sur l’oreiller. La nuit, je m’en régale. Mine de rien, on s’endort moins bête.
    Je souhaite à ce livre un destin de rêve.

  4. Décidément, ces « Petits riens » de Radu Bata sont des « nocturnes » facétieux qui nous « déconstipent » l’âme et l’imaginaire, et transforment nos nuits blanches en une merveilleuse toile de fond sur laquelle se déploient les feux d’artifice de l’esprit le plus vif… Jeux textuels, aphorismes, maximes percutantes autant qu’hilarantes constellent d’éclats multicolores notre nuit où tout luit : pour un peu, l’on se prendrait à aimer notre confrérie d’ insomniaques, capable d’enfanter de tels trapézistes, volant au-dessus du vide !
    Et hop ! Double salto arrière dans la nuit rédemptrice ! Rien qui pèse ou qui pose !
    Chapeau, l’artiste !
    Christine R.

Commenter

(requis)

(requis)

Merci de respecter les règles de bonne conduite

Présentation des Editions Galimatias  Les livres édités par les Editions Galimatias  Les auteurs édités par les Editions Galimatias Echos & actus Vos textes Librairie en ligne
© 2011 | Editions Galimatias | tous droits réservés